◾️🟥◾️ Appels à projets nationaux et internationaux : calendrier ◾️🟥◾️

ANR : Appel à manifestation d’intérêt « Science avec et pour la société » (30 mars 2021)

identifier les forces de recherche susceptibles de contribuer à une meilleure compréhension des enjeux et des pratiques en jeu dans les relations entre sciences, recherche et société, et au développement d’outils et de dispositifs innovants

 
 
Appel Starting grants : 8 avril 2021
Appel Consolidator grants : 20 avril 2021
Appel Advanced grants : 31 aout 2021
-AUF : Programme IntenSciF 2021, accélération de projets émergents (31 mars 2021)
soutient la création de consortia engagés dans l’élaboration de candidatures majeures auprès d’agences européennes et internationales, publiques ou privées au bénéfice de projets collaboratifs ambitieux.

– Campus France : Partenariats Hubert Curien

PHC TASSILI 2022 (Algérie) : 24mars 2021

PHC PROTEA (Afrique du Sud) : 28 avril 2022

PHC AMADEUS (Autriche) : 1 avril 2021

PHC TOURNESOL (Belgique) : 31 mars 2021

PHC PROTHEUS (Slovénie) : 22 avril 2022

PHC GERMAINE DE STAEL (Suisse) : 1 juin 2022

NEMESIS : un réseau scientifique international labellisé par le CNRS

dans le cadre du dispositif International Research Network (IRN) pour la période 2021-2025

NEMESIS : an international scientific network labelled by CNRS in the framework of the IRN scheme for the period 2021-2025

 

Réseau NEMESIS (atlaNtiquE Mer noirE territoireS socIétéS)

De l’Atlantique à la Mer noire, territoires et sociétés européennes à l’âge du Fer

From the Atlantic to the Black Sea, European territories and societies in the Iron Age

La communauté des archéologues qui travaillent sur l’âge du Fer s’est structurée au cours du dernier demi-siècle autour d’une quinzaine d’UMR françaises et autant d’universités européennes. Ces structures académiques contribuent à former un réseau de chercheurs animés par des structures pérennes depuis les années 1980 comme l’Association Française pour l’Étude de l’Age du Fer (AFEAF) et le projet Bibracte (fouilles de l’oppidum et centre de recherches européen). Le principal objectif du projet IRN NEMESIS est de contribuer à l’élargissement du réseau scientifique des protohistoriens actifs dans le domaine celtique et d’identifier de nouveaux champs de recherche qui peuvent être partagés à une échelle géographique élargie. A cet égard, l’IRN souhaite soutenir les chercheurs qui préparent des projets de recherche ambitieux, de haut niveau scientifique et d’ampleur internationale avec l’objectif d’être soumis à des appels d’offres européens (ANR, Conseil européen de la recherche, Horizon Europe). Le champ géographique retenu, de l’Atlantique à la mer Noire, englobe les régions qui ont vu l’émergence progressive de sociétés urbaines au cours de l’âge du Fer (VIIIe-Ier s. BCE). Au sein de cet espace, les protohistoriens européens concentrent leurs recherches sur les rythmes d’évolution des communautés humaines (Celtibères, Celtes, Daces…), la formation des territoires et l’évolution des structures sociales. Parmi les problématiques scientifiques qui découlent des enjeux actuels, nous retenons quatre thèmes particulièrement pertinents et fédérateurs pour fonder le réseau NEMESIS : Agglomérations et réseaux de peuplement (émergence et développement de l’urbanisation) ; Économie et échanges (productions, nature et intensité des échanges, flux commerciaux, monétarisation) ; Environnement, agriculture et paysages (systèmes et techniques agricoles, implications sociales et politiques) ; Le facteur religieux en tant que vecteur de l’organisation des territoires et des sociétés. En pratique, l’activité de l’IRN sera centrée sur des rencontres annuelles de format “atelier thématique”. Ces ateliers seront conçus et organisés à tour de rôle par les équipes partenaires, avec le souci de favoriser les co-productions entre une équipe française et une équipe européenne. Le core group du projet est composé de deux partenaires français (Ausonius UMR5607 et Bibracte EPCC) et de trois partenaires étrangers (univ. Babeș-Bolyai de Cluj-Napoca, univ. Masaryk, Brno, Université de Durham) associés à sept UMR/universités françaises.

The community of archaeologists working on the Iron Age has been structured over the last half-century around fifteen French UMRs and as many European universities. These academic structures contribute to form a network of researchers led by perennial structures since the 1980s such as the Association Française pour l’Etude de l’Age du Fer (AFEAF) and the Bibracte project (oppidum excavations and European research centre). The main objective of the IRN NEMESIS project is to contribute to the enlargement of the scientific network of protohistorians active in the Celtic field and to identify new fields of research that can be shared on a wider geographical scale. In this respect, IRN wishes to support researchers who prepare ambitious research projects of high scientific level and international scope with the aim of being submitted to European calls for proposals (ANR, European Research Council, Horizon Europe). The geographical area selected, from the Atlantic to the Black Sea, includes regions which saw the gradual emergence of urban societies during the Iron Age (8th – 1st c. ECB). Within this space, European protohistorians focus their research on the rhythms of evolution of human communities (Celtiberians, Celts, Dacians…), the formation of territories and the evolution of social structures. Among the scientific issues arising from current challenges, we have chosen four particularly relevant and unifying themes to found the NEMESIS network: Agglomerations and settlement networks (emergence and development of urbanization); Economy and exchanges (production, nature and intensity of exchanges, trade flows, monetarization); Environment, agriculture and landscapes (agricultural systems and techniques, social and political implications); The religious factor as a vector of the organization of territories and societies. In practice, IRN’s activity will be centred on annual meetings in a « thematic workshop » format. These workshops will be designed and organised in turn by the partner teams, with the aim of encouraging co-productions between a French and a European team. The core group of the project is composed of two French partners (Ausonius UMR5607 and Bibracte EPCC) and three foreign partners (univ. Babeș-Bolyai of Cluj-Napoca, univ. Masaryk, Brno, University of Durham) associated with seven UMRs/French universities.

 

Parution – Le Verduron. Un établissement gaulois aux portes de Marseille grecque

Le Verduron. Un établissement gaulois aux portes de Marseille grecque / sous la dir. de Loup Bernard. Aix-en-Provence : Presses universitaires de Provence : Centre Camille Jullian, 2020. – 211 p. – (Bibliothèque d’archéologie méditerranéenne et africaine ; 28).
ISBN : 979-10-320-0266-7 / prix 30 €

***

Le Verduron

Un établissement gaulois aux portes de Marseille grecque

Établissement de la Celtique méditerranéenne situé aux portes de Marseille grecque, l’oppidum du Verduron a connu une phase de vie très brève, d’à peine une vingtaine d’années. Les Grecs le détruisent aux alentours de 200 av. J.-C. pour ne pas laisser à leurs marges un ennemi potentiel. C’est ce que révèle l’ouvrage, qui présente l’état de nos connaissances sur cet habitat, exploré partiellement au début du XXe siècle par un sculpteur marseillais puis intégralement fouillé par l’auteur. Grâce à la conservation exceptionnelle des vestiges, l’étude nous livre un lot de mobilier céramique particulièrement cohérent qui correspond à un laps de temps fort bref, et qui servira de référence pour les nombreux autres sites détruits à cette même époque sur les rivages de la Méditerranée. L’étude du mobilier métallique réalisée par l’archéologue Benjamin Girard met en avant l’importance des porteurs d’armes athéniens sur le site. L’étude architecturale menée avec l’architecte Alain Badie permet de mieux comprendre les modalités d’implantation et de construction des sites perchés des Celtes méditerranéens à la charnière du IIIe et du IIe s. av. J.-C. Enfin, l’analyse du site dans un contexte plus large permet de proposer de nouvelles interprétations pour comprendre les relations conflictuelles entre Grecs et Romains, et le début de la structuration des sociétés celtiques du deuxième âge du Fer.

***

Table des matières

Préface (Dominique Garcia)

Remerciements

Introduction

Chapitre 1 – Historique et méthodologie des recherches

1. L’archéologie à Marseille au début du XXe siècle
2. Stanislas Clastrier, inventeur du site
3. De la Seconde guerre mondiale à la reprise des fouilles
4. Un site quasiment oublié
5. Les mobiliers des réserves de la Bourse
6. Les problématiques initiales
7. Le déroulement des campagnes
8. Méthodologie de fouille
9. Des murs en pierre liée à la terre : une expérience originale de démontage du mur mitoyen de
10. Stratigraphie type

Chapitre 2 – Le site / L’oppidum

1. Topographie et environnement
2. Architecture générale de l’habitat, planification
3. Réalisation, module
4. Enceinte et bastion
5. La porte
6. Les circulations à l’extérieur du site

7. À l’extérieur du site (Zone 3)
8. La poterne

9. Les circulations internes
9.1 L’espace Nord
9.2 La ruelle Ouest
9.3 La ruelle Est
9.4 La rue Sud

Chapitre 3 – Description des pièces

1. La partie sommitale
1.1 Z1C2, des niveaux conservés en zone sommitale
1.2 Trois pièces érodées

2. La zone 2, Îlot ouest
2.1 Z2C1, une pièce déjà fouillée
2.2 Z2C2, la maison d’un riche Celte ?
2.3 Z2C3, stockage
2.4 La pièce d’habitat Z2C4
2.5 Z2C5
2.6 Cinq pièces érodées en bas de l’îlot

3. La zone 5, ouest de l’îlot central

4. L’est de l’îlot central
4.1 Z6C1, un espace déjà fouillé
4.2 Z6C2, la pièce double
4.3 Z6C3, des drains
4.4 Z6C4, dépôt de monnaies en sous-sol
4.5 Z6C5, stockage
4.6 Z6C6, stockage et cuves
4.7 Z6C7, une pièce à boire !

5. L’îlot Est
5.1 Z4C1, couverture de lauzes originale
5.2 Z4C2, une pièce déjà fouillée
5.3 Z4C3, stockage
5.4 Z4C4, stockage, foyer et mors
5.5 Z4C5/ Z4C6, un écroulement antique
5.6 Z4C7, corps de garde ?
5.7 Z4C8, un sous-sol aménagé ?

Chapitre 4 – Les mobiliers

1. Types de céramiques présentes
1.1 Les céramiques non-tournées
1.2 Le torchis
1.3 Les céramiques à vernis noir
1.4 Les céramiques claires massaliètes
1.5 La commune punique
1.6 Les doliums
1.7 Les amphores

2. Datation des céramiques
3. Comptages et taphonomie
4. Proposition de faciès céramique de Verduron
5. Le mobilier métallique (B. Girard)
5.1 Présentation
5.2 Typologie, fonction et chronologie
5.3 Analyse et interprétation

6. Les monnaies

7. Lithiques
7.1 Silex
7.2 Blocs travaillés
7.3 Stèles
7.4 Graffitis
8. Chronologie du site

Chapitre 5 – Ce que le site nous apprend sur les Celtes méridionaux de la fin du IIIe s. av. J.-C.

1. Préparation du projet urbanistique
1.1 Module
1.2 Chemin
1.3 Matériaux de construction
1.4 Nettoyage
1.5 Rites

2. Mise en place / construction
2.1 Adaptation du plan d’origine et escaliers
2.2 Gestion de l’eau et drains
2.3 Les portes et seuils
2.4 La construction des maisons
2.5 Les aménagements immobiliers : foyers/fours/soles/chaux

3. La vie du site
3.1 Groupes de cellules
3.2 La qualité de l’implantation des pièces
3.3 Des pièces ou des espaces où dormir ?
3.4 Alimentation et activités
3.5 Population et identité

4. La destruction et l’abandon
4.1 La destruction du site
4.2 Un site éphémère

Chapitre 6 – Marseille, les Celtes et Verduron en Provence
1. Historiens et archéologues à la recherche du territoire de Marseille grecque

2. Marseille dans l’Ouest méditerranéen
2.1 Une fondation en milieu celtique, des interactions fortes
2.2 Implantation, fondations, alliances
2.3 Le vin et les échanges

3. Marseille en guerre
3.1 D’Alalia et des premiers temps à Sosylos et aux anciennes batailles contre Carthage
3.2 L’épisode de Catumandus et les conflits de voisinage
3.3 Les guerres du IIIe s. av. J.-C.

4. Marseille en Provence
4.1 Des échanges et du travail, interactions et mobiliers
4.2 Les premiers temps
4.3 Un certain nombre de villes et de peuples alliés
4.4 Des colonies de Marseille
4.5 200 av. J.-C. et au-delà : une guerre ouverte
4.6 Une chôra restreinte ?

5. Les Celtes en Provence
5.1 Le monde celtique aux IV e et IIIe s. av. J.-C.
5.2 La Provence préromaine
5.3 Les principaux sites contemporains
5.4 Des conflits internes ? Des destructions par Marseille

6. Le Verduron
6.1 Décision et mise en oeuvre de l’implantation
6.2 Durée d’occupation et rôle du site
6.3 Pourquoi la destruction ?
6.4 Deux décennies de paix autour de Marseille ?

Conclusion
Tableaux
Planches
Annexes
Références bibliographiques

AFEAF Gijon 2021 – Programme du colloque / Fiche d’inscription

[Español abajo] [English below]

Nous sommes heureux de vous informer que le colloque AFEAF de Gijón aura lieu aux dates prévues (du 13 au 15 mai 2021), quelle que soit l’évolution du contexte sanitaire.  Tout est prévu pour que les échanges scientifiques aient lieu soit en présentiel (ce que nous espérons tous) soit, si la situation l’impose, par visioconférence.

Veuillez trouver en pièce jointe :

Compte tenu des conditions actuelles, nous vous demandons de renseigner dans la fiche votre modalité de participation au colloque (Présentiel / Distanciel)

Le formulaire d’inscription au colloque est à renvoyer impérativement par voie numérique avant le 26 mars 2021 à l’adresse suivante : afeafgijon@gmail.com

Nous espérons nous retrouver tous à Gijón !

Le comité d’organisation du colloque

Nos complace comunicarle que el coloquio de la AFEAF de Gijón se celebrará en las fechas previstas (13 al 15 de mayo de 2021) independientemente de las circunstancias impuestas por el contexto sanitario. Todo está previsto para que los intercambios científicos se produzcan bien en modo presencial (lo que todos esperamos) o mediante videoconferencia, si la situación así lo requiere.

Encontrará adjuntos los siguientes documentos:

Al tener en cuenta las actuales las condiciones sanitarias, le pedimos que en su inscripción no olvide marcar la preferencia de su participación (Presencial / Videoconferencia)

El formulario de inscripción en el coloquio debe enviarse exclusivamente por correo electrónico antes del 26 de marzo de 2021 a la dirección:  afeafgijon@gmail.com

Esperamos poder encontrarnos con Uds. en Gijón

El comité de organización del coloquio.

We are pleased to inform you that the AFEAF colloquium in Gijón will take place on the scheduled dates (13 to 15 May 2021), regardless of the evolution of the health context.  Everything has been planned so that the scientific exchanges will take place either in person (which we all hope will be the case) or, if the situation requires it, by videoconference.

Please find attached :

According to the current conditions, we ask you to indicate how you would like to participate in the conference (face-to-face / Video conference).

The registration form for the conference must be returned digitally before 26 March 2021 to the following address: afeafgijon@gmail.com

We hope to see you all in Gijón!

The organization committee

Colloque AFEAF Gijón 2021 – Nouvelles / News / Noticias

Le 45e colloque de l’AFEAF se tiendra aux dates prévues (du 12 au 15 mai 2021), quelle que soit l’évolution du contexte sanitaire.

Tout est prévu pour que les échanges scientifiques aient lieu soit en présentiel (ce que nous espérons tous) soit, si la situation l’impose, par visioconférence.

Les actualités liées au colloque seront relayées sur le blog de l’AFEAF et sur le site internet de la Mairie et des Musées de Gijón : https://afeaf.hypotheses.org/ ou https://www.gijon.es/es/eventos/45-coloquio-internacional-de-la-afeaf

Compte tenu des conditions actuelles, l’inscription au colloque AFEAF se fera exceptionnellement en deux étapes : l’inscription obligatoire diffusée ces prochains jours puis courant avril l’inscription aux activités du colloque (excursion, repas, repas de gala).

L’inscription au colloque est gratuite pour les communicants et les personnes à jour de leur cotisation pour l’année en cours.

 

Le comité d’organisation du colloque

 

 

The 45th AFEAF congress will be held on the scheduled dates (May 12 to 15, 2021), no matter how the health context evolves.

Everything is planned to ensure that the scientific exchanges will take place either in person (which we all hope for) or, if the situation imposes it, by videoconference.

Congress news will be regularly posted on the AFEAF blog and on the website of the City Council and Museums of Gijon:

https://afeaf.hypotheses.org/  or https://www.gijon.es/es/eventos/45-coloquio-internacional-de-la-afeaf

Given the current conditions, registration for the AFEAF conference will exceptionally take place in two stages: the mandatory registration distributed in the coming days and then in April registration for the conference activities (excursion, meals, gala meal).

Registration to the conference is free for communicators and people up to date with their AFEAF membership fees.

 

 

El 45 coloquio de la AFEAF se celebrará en las fechas previstas (del 12 al 15 de mayo de 2021), independientemente de los cambios en el contexto sanitario.

Todo está previsto para que los intercambios científicos tengan lugar bien de forma presencial (lo que todos esperamos) o por videoconferencia si la situación lo requiere.

Las noticias relacionadas con el coloquio se publicarán periódicamente en el blog de la AFEAF y en la web del Ayuntamiento de Gijón: https://afeaf.hypotheses.org/ o https://www.gijon.es/es/eventos/45-coloquio-internacional-de-la-afeaf

Dadas las condiciones actuales, la inscripción al coloquio de la AFEAF se realizará excepcionalmente en dos etapas: la inscripción obligatoria se distribuirá en los próximos días, y en abril la inscripción a las actividades complementarias (excursión, comidas, comida de gala).

La inscripción al coloquio es gratuita para los que presenten comunicaciones y/o posters y para las personas que estén al día de la cuota de afiliación AFEAF del año en curso.

ERC ESPÈRE LANCER LES PREMIERS APPELS D’HORIZON EUROPE FIN FÉVRIER

 

S’adressant aux ministres de la recherche de l’UE lors du Conseil informel sur la compétitivité du 3 février, le président du CER, Jean-Pierre Bourguignon, a souligné la nécessité «d’informer au plus vite la communauté scientifique des concours en cours. Les appels de subventions de démarrage et de consolidation du CER doivent s’ouvrir rapidement et se clôturer à la fin du mois de mars et à la mi-avril respectivement pour éviter un impact négatif majeur sur le processus d’évaluation et un retard dans l’octroi ».

Compte tenu des étapes qui doivent encore être suivies lors de la transition vers Horizon Europe, l’intention est de publier des informations complémentaires pour les candidats potentiels sur le site web du CER dès que cela sera possible.

Nous nous attendons à une continuité considérable par rapport aux appels précédents, c’est pourquoi nous encourageons les candidats à préparer leurs propositions.

https://erc.europa.eu/news/erc-hopes-launch-first-horizon-europe-calls-end-february

Vient de paraître chez Archaeopress: Mobility and Exchange across Borders: Exploring Social Processes in Europe during the First Millennium BCE. Theoretical and Methodological Approaches

In recent decades, the study of cultural interactions in the Iron Age has been considerably renewed thanks to the application of new methods and tools, opening the way to new research perspectives. Papers provide different examples from various contexts and regions while applying new methodologies to highlight the diversity of cultural transfers.

 

Vient de paraître : Revue Etudes Celtiques n°46, année 2020

Sophie KRAUSZ, Les Gaulois contre l’État…………………………………………. 7
Pierre-Yves LAMBERT, Un graffite de Châteaubleau avec le nom Assuius……… 27
Jacopo BISAGNI, Une nouvelle glose en vieux-breton dans Madrid,
Biblioteca Nacional, MS 9605……………………………………………………… 35
Pierre-Yves LAMBERT, Les gloses au Liber ex Lege Moysi
 (Cambridge, Corpus Christi College 279, et Orléans 221)………………………. 55
Hervé LE BIHAN, À propos de l’oronyme Arrée, Are…………………………..…. 81
Hervé LE BIHAN, Le pronom infixe -s en moyen breton……………………..….. 87

Dossier numismatique, Du métal pesé à la monnaie antique : entre mondes celtique, ibérique et italique, Katherine Gruel et Eneko Hiriart éd……………. 93
Katherine GRUEL, Eneko HIRIART, Joseph LLERES, Introduction……………………………………………………. 97
Katherine GRUEL, The process of monetarisation in the Celtic Period….……. 99
Clara MILLOT-RICHARD, Iron semi-finished products as currency, and Celtic coins………………………………………………………………………………….…. 125
Thibaud POIGT, Immeasurable masses:
weighing practice in Late Prehistory Western Europe…………………..…….. 137
Nicole GUILLEUX, Pierre-Marie GUIHARD, “Cutting bronze” in Italy during the 4th-3rd centuries BC: from the word to realia……………………………………….…… 157
François LEROUXEL, Weighed bronze bullion and the invention
of debt in Archaic Rome (VI-IV c. BCE)…………………………..……………… 177
Julia GENECHESI, Eneko HIRIART, “Ingots” from the Second Iron Age,
 A first overview…………………………………………………………….……… 185
Elodie PARIS, The emergence of coinage in Languedoc: early indications
of use (6th-3rd century BCE……………………………………………….……… 225
Sylvia NIETO-PELLETIER et alii, « Aux origines de la monnaie
fiduciaire ».  Regards croisés sur l’apparition de la monnaie celtique
en alliages cuivreux………………………………………………………….….. 237
Jean-Michel SERVET, Les origines de la monnaie comme « commun »….… 257

Bibliographie………………………………………………………………… 271
Résumés………………………………………………………………………. 303
Abstracts……………………………………………………………………… 309
Index des mots du volume XLVI 315

Numismatique, archéologie et histoire monétaires de l’Europe celtique, par Sylvia Nieto-Pelletier

 Lieu : INHA, salle de l’EPHE et/ou en visioconférence selon le contexte sanitaire 

Date : second semestre, les mercredis de 11h à 13h à partir du 17 février 2021 

Cette année, le séminaire sera centré sur la monnaie d’or celtique dans toutes ses composantes, depuis son apparition dans le contexte des sociétés celtiques des IVe et IIIe siècles av. n.è. et en relation avec le monde méditerranéen, grec en particulier, jusqu’aux dernières émissions du Ier siècle av. n.è. 

Une attention particulière sera portée aux dépôts monétaires et aux pratiques de thésaurisation au Second âge du Fer. L’actualité de la recherche, et notamment celle relative aux approches pluridisciplinaires (croisement des données numismatiques, archéométriques et archéologiques) enrichira régulièrement les séances. 

Sylvia Nieto-Pelletier, directrice de recherche CNRS, IRAMAT-CEB, UMR 5060, CNRS-université d’Orléans et chargée de conférences à l’EPHE 

Contact et informations : nieto@cnrs-orleans.fr

Prix européen d’archéologie Joseph Déchelette

Le Prix européen d’archéologie Joseph Déchelette créé en 2016 vise à mettre en avant les travaux d’un jeune archéologue protohistorien, en le soutenant au moment critique de la carrière de tout chercheur qui est celui qui suit la soutenance de sa thèse de doctorat. Ce prix est articulé avec l’École européenne de Protohistoire de Bibracte dont les séminaires réunissent sur un rythme annuel les doctorants en Protohistoire européenne.

💡 The Joseph Déchelette European Archaeology Prize, created in 2016, aims to highlight the work of a young Protohistorian archaeologist, by supporting him or her at a critical moment in the career of any researcher who is the one following the defence of his or her doctoral thesis. This prize is articulated with the Ecole européenne de Protohistoire de Bibracte, whose seminars bring together doctoral students in European Protohistory on an annual basis.

https://dechelette.hypotheses.org/

Le RIIG : recueil informatisé des inscriptions gauloises

Le RIIG (Recueil informatisé des inscriptions gauloises) est un projet ANR Jeune chercheur/jeune chercheuse débuté en janvier 2020 (ANR 19-CE27-0003). Il doit durer 4 ans. Fort d’une équipe internationale de 15 personnes, il vise à une editio maior et pérennisée des inscriptions en langue gauloise du territoire français connues à ce jour, à la mise à jour et à la modernisation des éditions précédentes, à la publication renouvelée de chaque inscription avec une contextualisation précise, à la préparation d’une analyse sociolinguistique, et à la mise à disposition d’une bibliographie archéologique et linguistique actualisées.
Le projet est hébergé sur la plateforme de la TGIR Huma-Num et suit le schéma d’encodage de l’XML-TEI Epidoc.
 
Plusieurs informations dont une bibliographie actualisée sur les inscriptions déjà publiées sont d’ores et déjà disponibles avant l’ouverture de l’ensemble du projet au public, d’ici au moins 2 ans.
le lien : https://riig.huma-num.fr/